Aller au contenu

Bouteilles, Bocaux et Pots en Verre : Contenants Durables pour l’Avenir

On le sait tous, le verre est l'un des meilleurs matériaux pour le contact alimentaire. C'est sain, ça ne garde pas les odeurs et c'est facile à nettoyer et c'est durable.

À l'honneur dans cet article, mon top 4 des contenants en verre pour le stockage :
       - bocaux Le parfait pour les conserves maison et le vrac.
       - Les bouteilles d'un litre à large goulot, nickel pour la soupe.
       - Les bouteilles à « clip métallique » pour les boissons maison.
       - Les pots de confiture pour leur grande polyvalence.

S’il fallait une standardisation des contenants alimentaires dans le but du retour de la consigne, je voterais pour ces 4 là (avec toutes les parties métalliques en inox: bouchons à visser et fils de fer).

Petit tour d'horizon des meilleurs contenants en verre à avoir dans votre cuisine, que ce soit pour la conservation ou tout simplement pour consommer sainement et consommer durable.

Nettoyage des bocaux avant de faire une fournée au stérilisateur.

Contenants en verre : les contenants du futur


Le verre est sain dans la cuisine

Jusqu’à présent, le verre est le top pour contenir des denrées comestibles. D’autres matières comme le plastique et l’aluminium sont controversées au fur et à mesure des études scientifiques (BPA, maladie d'Alzheimer, etc.). 

Le verre, lui, est totalement sain et ne décharge pas de particules cancérigènes ou de perturbateurs endocriniens dans vos aliments. 

Si vous voulez vous mettre à consommer sainement dans votre cuisine, alors le verre, l'inox, la fonte, le bois ou l'acier brut sont des matériaux de choix. 


Le verre se nettoie facilement 

Contrairement à de la sauce bolognaise qui est capable de tacher durablement un plat en plastique, le verre, lui, se nettoie d'un coup d'éponge. 

Le verre ne garde ni les odeurs, ni de résidus de nourriture. À ce propos, ce n’est pas un hasard si la majorité des contenants dans les laboratoires scientifiques sont en verre.

les meilleurs contenant en verre pour la cuisine

Les 4 meilleurs récipients en verre pour une cuisine résiliente, autonome, durable et zéro déchet.


Le verre : zéro déchet et réutilisable

Même si le verre se recycle très bien, sans en arriver à l'étape ultime du recyclage, le verre est encore plus écologique si on le réutilise tel quel

Réutiliser plutôt que recycler, c'est ça aussi consommer responsable. 



Les bocaux "le parfait"


Pourquoi les bocaux "le parfait" sont les meilleurs contenants dans la cuisine

  • Ils sont suffisamment solides pour passer au stérilisateur afin de faire des conserves. Ils existent de nombreux bocaux, mais seules les marques comme Le parfait ou encore Le pratique sont prévues pour une cuisson en stérilisateur. Les bocaux que vous achetez chez Ikea par exemple ne sont PAS prévus pour supporter une cuisson et risquent de se briser. C'est marqué sur leur étiquette 😉 
  • Ce sont les contenants idéaux pour la lactofermentation. En effet, dans le processus de fermentation, il se crée un gaz dans le bocal qui parvient à s'échapper par le joint caoutchouc. En revanche, l'air ne rentre pas. À l'inverse, dans des récipients avec bouchons à visser, le contenant est trop hermétique et peut "exploser" sous la pression du gaz. 
  • Ils sont très bien également pour y protéger des aliments secs à l'abri de l'humidité ou des bestioles (fourmis, mythes alimentaires, souris, etc). Riz, pâtes, bonbons, sucre, farine, lentilles, etc. J'utilise pour cela les bocaux qui sont ébréchés (et donc inutilisables pour faire les conserves qui nécessitent des bocaux en parfait état). 
  • 100% hermétiques. Vous emmenez de la soupe maison chez des amis? Aucun risque de fuite avec un de ses bocaux.  
  • Certains les offrent avec à l'intérieur une préparation pour cookie ou autre. Les ingrédients essentiels sont déjà dedans : farine, pépites de chocolat, etc. La recette est notée sur une étiquette. C'est une superbe idée-cadeau pour lancer tranquillement vos proches sur le chemin de l'autonomie et du fait maison. 



Les bocaux : rois de la polyvalence 

cerises en bocaux

Les bocaux Le parfait sont bien évidemment parfaits pour faire des conserves maison au stérilisateur ou même des conserves en lactofermentation. 

Le beurre clarifié ghee se conserve 3-4 mois sans problèmes

Si les modèles d'un litre sont mes favoris pour les conserves, les plus petits modèles sont nickels pour y stocker du Ghee maison (beurre clarifié qui se conserve 6 mois hors frigo).

les aliments secs à l'abris de l'humidité et des bestioles dans des bocaux hermétiques

Les bocaux un peu ébréchés ou les vieux joints sont réutilisés pour y stocker du "sec".

sel, chocolat, riz, pates, flocons d'avoine, lentilles, céréales sont bien a l'abris de l'humidité dans des bocaux Le Parfait

Toute sorte de "sec" 😁. La nourriture est ainsi protégée de l'humidité et des insectes.

Les bocaux vides sont optimisé en réserve d'eau

Dès qu'une conserve maison est mangée, le bocal ne reste pas vide et sert à conserver de l'eau potable. Cette eau sert généralement à remplir le stérilisateur lors de la cuisson suivante, mais c'est aussi une bonne réserve d'urgence d'eau potable.

stock d'allume-feu dans un bocal Le Parfait

Ici, ce sont des bouchons de liège qui trempent dans de l'alcool à bruler pour en faire des allume-feu.

les bocaux Le Parfait sont également parfait pour les cosmétiques maison

Là, ils conservent les cosmétiques maison.

Ou encore les produits ménagers


Les bons plans pour se procurer des bocaux

Autour de vous

Demandez autour de vous. Ces bocaux étaient dans toutes les maisons, il n'y a pas encore si longtemps. On a tous une mamie ou quelqu'un qui en possèdent, couverts de poussières, au fond d'un garage, d'une cave ou d'un grenier.


Les brocantes

Le meilleur plan est de faire les brocantes et les vides greniers. Là encore, c'est le coin des bonnes affaires pour donner une seconde vie à des vieux bocaux. Parfois, on en trouve un lot de 20, parfois, c'est au compte goute, un ici, deux là-bas, que l'on se fait sa petite collection de bocaux. Ne soyez pas rebuté par l'état général des bocaux. Il est tout à fait possible de les ressusciter. 

Les brocantes sont d'ailleurs des lieu privilégié pour s'équiper de façon très économique.


Leboncoin

Sur le fameux site de petites annonces, vous pouvez sauvegarder une recherche "bocaux" autour de chez vous. Parfois, il y a même des gens qui les donnent pour s'en débarrasser rapidement. 


En neuf

Sinon, on en trouve vraiment partout, supermarché, Gamme vert, etc. En dernier recours, il y a toujours Amazon


Comment nettoyer de vieux bocaux 

tuto facile pour remettre en état des vieux bocaux trouvé en brocante ou au fond d'un grenier.

Vos bocaux de récupération n’ont pas servi depuis des lustres et ne sont pas forcément en super état ? Saleté ? Poussière? Le cerclage est rouillé ? No problemo !

Voici un petit tuto pour leur donner une nouvelle jeunesse.


1. Démonter toutes les parties métalliques

(déboîter le mécanisme en pinçant la connexion couvercle / bocal) et les faire tremper une nuit dans du vinaigre blanc.

J’ai quelques bidons de 5 L de vinaigre ainsi qu’une bassine spécifique pour ce travail « anti rouille ». Je réutilise toujours le même vinaigre « rouillé » pour optimiser le produit.


2. Frotter avec de la paille de fer ou une brosse métallique

2. Quelques heures après, (voir le lendemain si les parties métalliques sont vraiment rouillées), frotter avec de la paille de fer ou une brosse métallique pour enlever la rouille qui se décolle toute seule. 

Bien les rincer à l’eau, les sécher et les huiler légèrement (huile d'olive sur un chiffon) pour éviter à la rouille de revenir. Basta ! Les fers sont repartis pour une paire d'années.

Attention, tous les bocaux ne sont pas tous absolument identiques (différentes marques, différents modèles...) et donc les cerclages métalliques ne s'adaptent pas forcément de l'un à l'autre. 

Pour éviter le casse-tête au remontage, il faut bien repérer et laisser ensemble les pièces qui viennent d'un même bocal pour savoir que ce lot-là, appartient à tel bocal.


3. Nettoyage du verre

Un bon coup de propre avec de l’eau savonneuse et une brosse/gratouillette sur les bocaux et les couvercles en verre, pour les débarrasser de la poussière / crasse.


4. Optimisation

Si sur certains bocaux, le verre est fendu, récupérer alors tout ce qui est en bon état et le conserver dans une boite « pièces détachées pour bocaux » histoire de pouvoir réparer vos autres bocaux.

Comme dit plus haut, si le verre est ébréché, pas la peine de les jeter. S'ils ne peuvent plus servir pour de la stérilisation, ils sont parfaits pour y stocker du sec (riz, pâtes, etc.).


comparaison avant après entre 2 bocaux. Rien de sorcier pour bien nettoyer vos bocaux et pouvoir vous en servir pour vos plats et conserves maison.

Comparaison entre un bocal Le Parfait chiné en brocante et ce même bocal après un bon coup d'eau savonneuse sur le verre et un bain dans du vinaigre pour décaper facilement les ferrures.
Il en ressort comme neuf!


Combien faut-il de bocaux pour viser une bonne autonomie ? 

Si vous visez l'autonomie alimentaire de votre famille, en faisant un maximum par vous-même, alors il faut au bas mot compter un stock de 300 bocaux.

Ça paraît énorme, mais c'est assez peu finalement, surtout quand on sait que chaque récolte peu facilement en engloutir une quinzaine à la fois, cela ne fait que 20 sortes d'aliments.

Il faut aussi garder en tête qu'il faut normalement de quoi tenir d'une saison à une autre, d'une récolte à une autre, soit 1 an. 

Un stock pareil ne se construit pas du jour au lendemain. C'est généralement le travail d'une vie. 

Bon ça, c'est dans le cas où l'on vise l'autonomie totale. À mi-chemin, posséder un peu d'autonomie devant soi est déjà pas mal du tout. Cela vous rend indépendant et résilient en cas de problème.

À ce propos, si vous cherchez à vous prémunir des crises qui arrivent, je vous conseille vivement de lire notre article et concept du DOS : le Domicile Optimisé Survivaliste.

 

Astuce pour ouvrir facilement les bocaux

Les bocaux peuvent parfois être difficiles à ouvrir. Certains utilisent une pince pour tirer sur la languette en caoutchouc. D'autres utilisent l'outil spécifique vendu par Le Parfait

Cependant, cela reste parfois difficile à ouvrir, surtout :

1. Si comme moi, vous réutilisez vos joints 2 ou 3 fois (ils peuvent facilement resservir, tant qu'ils ne sont pas trop craquelés). 

2. Si comme moi, vous avez des bocaux de plus de 10 ans d'age qui sont particulièrement difficiles à ouvrir. 

Voici donc mon astuce "grand mère" :

plonger le bocal, tête en bas dans de l'eau bouillante pendant quelques minutes

1. Plonger le bocal tête en bas dans un fond d'eau bouillante.

faire levier gentiment avec un tournevis pour ouvrir le bocal.

3. Après avoir ouvert le mécanisme en métal, gentiment faire levier avec un large tournevis plat. POP ! Ça s'ouvre sans forcer.

l'eau chaude ramollie le joint et facilite l'ouverture du bocal.

2. Attendre quelques instants que l'eau chaude ramollisse le joint en caoutchouc.

le matériel pour ouvrir facilement un bocal.

4. Ça fonctionne à tous les coups et les bocaux s'ouvrent très facilement. 




Les bouteilles en verre


Les bouteilles en verre à large goulot

Les bouteilles en verre à large goulot existent majoritairement en 75 cl ou en 1 L. Grâce à leur large goulot, elles sont parfaites pour y stocker les soupes maison (le grand goulot permet d'y verser les soupes plus ou moins bien mixées, avec morceaux).  

Elles sont pratiques à nettoyer. On y verse un fond d'eau, une goutte de liquide vaisselle, on agite bien, on rince.

Si un coup d'éponge est nécessaire, c'est généralement au niveau du goulot, donc facilement accessible. Au pire, un goupillon permet de nettoyer convenablement le fond. 

Enfin, elles passent parfaitement au lave-vaisselle. 

Vous pouvez en récupérer gratuitement quand vous achetez certains jus de fruit ou soupes du commerce.

Les bouteilles en verre à fermeture mécanique

boissons fermentées maison. Les bouteilles a fermeture mécanique sont parfaites.

Tout comme les bocaux qui, grâce à leur gros joint caoutchouc, laissent s'échapper les gaz de fermentation, ces bouteilles avec leur fermeture mécanique sont parfaites pour les boissons fermentées maison ou encore vin de noix, alcool maison, liqueurs, soda, kéfir, etc. 

Elles font aussi de bonnes carafes pour l'eau du robinet (ou l'eau de votre filtre à eau Berkey). 

Vous pouvez les acheter neuves ou alors réutiliser les bouteilles de limonade du supermarché. 



Les pots de confiture type "bonne maman"


"BONNE MAMAN" : Le meilleur des pots de confitures 

Je cite volontairement la marque bonne maman, car leur pot correspondent à mon cahier des charge. Vous avez aussi les pots de confiture Le Parfait qui ont une forme parfaite. 

Ok, on les connait pour les confitures, mais ces pots sont extrêmement polyvalents. Voici quelques exemples des utilisation que nous en faisons chez nous, ou pourquoi nous les utilisons beaucoup :

  • Verre d'eau de tous les jours. En effet, leur contenance est pas mal. C'est mieux que les petits verres à moutarde que la plupart des gens utilisent. 
  • Avec un peu de vernis à ongles, on peut facilement faire une marque sur chaque verre pour que chacun reconnaisse facilement le sien. 
  • Avec le couvercle, le pot est parfait pour conserver au frigo les restes de sauce.
  • L'ouverture est large. Contrairement à un pot de miel dont le sommet se rétrécit, un pot de confiture bonne maman permet un accès total au contenu. Il est alors facile de racler 100% du contenu. 
  • L'été, le couvercle permet de protéger les boissons des enfants contre les guêpes.
  • Le couvercle permet aussi de rendre ce verre "tout terrain", par exemple pour embarquer votre café en voiture.
  • Lavage facile. Ouverture large, grand diamètre. Enfin un verre avec lequel je peux atteindre le fond avec l'éponge à vaisselle.


Lot de confiture maison de mures.

Ceci est le résultat d'une seule cuisson de fruits en bassine en cuivre. 14 pots.  
Donc si vous visez l'autonomie, oui, il faut des contenants !



Manifeste : à quand le retour de la consigne ? 


La partie suivante est plus un coup de gueule personnel. Ça ne changera pas la face du monde, mais ça fait du bien de l'exprimer. 

On nous parle tous les jours d'écologie, mais dans les faits, on continue de s'écarter des actions nécessaires de sauvegarde des ressources. 

Avant de passer notre temps à jeter ou recycler, nous avions un système formidable qu'on appelait la consigne. Ce système ayant déjà existé, il serrait très facile à remettre en place. On n'invente rien.


Le retour au bon sens

Solution 1 : jeter

On achète une bouteille d’eau en plastique. Elle est à usage unique. On la boit, puis elle part dans la poubelle recyclage, puis dans le centre de traitement ou elle est refondue puis transformée en veste polaire à grand coup de dépenses énergétiques. 


Solution 2 : recycler

On achète une bouteille en verre, une fois vide, on jette cette bouteille en parfait état au conteneur à verre du quartier. On la casse, on la fond, puis on la recycle à grand coup de dépenses énergétiques pour refaire une bouteille en verre.

On marche sur la tête, vous ne trouvez pas ?


Solution 3 : réutiliser

On achète une bouteille en verre. Une fois vide, elle est mise dans une caisse, elle est récupérée intacte, vérifiée, lavée, stérilisée puis re-rempli et renvoyée dans les magasins.

Oui, il y a mieux que le recyclage : ça s'appelle la réutilisation !

Imaginez si on devait recycler nos assiettes et nos verres de table après chaque repas. C'est pourtant ce que l'on fait avec toutes nos bouteilles alimentaires. Réutiliser quand c’est possible plutôt que de tout péter à chaque fois, ça semble être du bon sens.


Standardisation des contenants en verre

Embarquons maintenant au pays des rêves et imaginez qu'on mette en place une standardisation des contenants en verre. Ainsi, fini le "chacun son emballage personnalisé".

On se met d’accord, On sélectionne ceux qui font l’unanimité, les plus pratiques, les plus efficaces pour l’entreposage, la prise en main, le nettoyage, le raclage facile de l’intérieur, l’accès au contenu, la qualité du verre, la couleur, etc.

Au final, on arrivera à un échantillon restreint et universel (au moins au sein du pays) de différents volumes et différents types pour s’adapter aux produits contenus.  


Labellisation

Pas de gravure sur le verre. Uniquement des étiquettes en papier non blanchi, collées sur les contenants. C'est simple à décoller à l’eau pour ensuite nettoyer et réutiliser le contenant. 


Les bouchons inox

Et plus largement toutes les parties mécaniques présentent au niveau des systèmes de fermeture. 

En effet, les bouchons métalliques ont aussi une durée de vie. Ils ont beau être en métal, l'intérieur au contact des aliments est recouvert d'une fine pellicule assurant le contact alimentaire. Quand celle-ci se dégrade au fur et à mesure des lavages, le métal se retrouve à nu et se met à rouiller. 

Des bouchons 100% recyclages et durables sont pourtant faciles à produire. 

Par exemple : 100% inox + joint caoutchouc remplaçable sont une solution perenne.

 

Les joints caoutchoucs

Essentiel pour tous les types de contenants pour permettre l’étanchéité. Là aussi, une standardisations des diamètres peut éviter d'avoir 10 000 modèles à gérer.


Les caisses en bois

Nous avons déjà les palettes, les cagettes à légumes et les boites de fromage en bois. Il est temps de refaire des caisses en bois. Facilement manutables (pas trop lourdes une fois chargée), empilables, solides, légères, compartimentées. Comme les caisses des livreurs de boisson. Cette caisse devra être polyvalente pour pouvoir transporter efficacement n’importe quel type de contenant en verre (et même différentes sortes de contenant en même temps). Le bois est une ressource durable est renouvelable. Là aussi, l’industrie devra s’adapter à ce nouveau standard.


En bonus

Ces types de contenants en verre sont adaptés pour faire ses propres conserves à la maison. Et la caisse en bois en mauvais état sera parfaite pour allumer le poêle à bois.


Changements et adaptation

Il suffirait à l’industrie française de l’emballage en verre de s’adapter, refaire leurs moules, revoir leurs lignes de production et de s’aligner sur le nouveau standard.

Dans le même temps, une réorganisation de la chaine logistique est nécessaire.

Créer des entreprises un peu partout de reconditionnement des contenants en verre (vérification de l’état, nettoyage, stérilisation, remplacement des pièces manquantes ou détériorées tel que bouchons ou cerclages…). 

Repenser le transport : Du magasin à l’habitant. De l’habitant au centre de reconditionnement. Du centre de reconditionnement vers le lieu de production / emballage puis de ce dernier vers les magasins. Pour des raisons pratiques et économiques, on privilégiera les circuits courts.

L’industrie du recyclage (refondre le verre) serra en arrière-plan, mais toujours nécessaire pour s’occuper de la fonte (des contenants en mauvais état, cassés, ébréchés) et de la création de nouveaux contenants. Tous les « vieux » contenants qui ne répondent pas à la nouvelle norme de standardisation seront recyclés au fur et à mesure.

Bref, ce ne sont que des idées en l'air. Comme d'habitude, ce sont les lobbys qui décident.

bocaux, pots de confiture et bouteilles en verre sont indispensable dans une cuisine autonome.



Conclusion

Que ce soit dans une optique zéro déchet, d'autonomie, de décroissance ou encore la volonté de cuisiner dans des matériaux sains, le verre a parfaitement sa place dans nos cuisines, pour la vie de tous les jours ou pour se constituer un stock de crise




Ressources


Tout le matériel pour équiper sa cuisine

Retrouvez ici la sélection de matériel de Mouton-Résilient pour équiper votre cuisine et viser plus d'autonomie avec du matériel durable, résilient et pour la plupart lowtech. 


La chaine YouTube Le Parfait 

Des astuces, vidéos de présentation et recettes sur la chaine officielle "Le Parfait TV"


Ressources vidéos complémentaires

Quelques vidéos provenant de chaines survivalistes ou autonomistes. 


Ci-dessous, vidéo de la chaine "La clé des champs" qui résume bien l'univers des bocaux. 


La lactofermentation expliquée par "les jeromes"


La ratatouille maison en bocaux par "le potager d'Olivier"


Un autre exemple de ratatouille sur la chaine "La petite Ortie dans la prairie"


Partagez cet article !

Téléchargez votre guide PDF gratuit

Le matériel survivaliste pertinent qu'il est particulièrement judicieux d'avoir. 

Le guide super utile pour partir sur de bonnes bases et vous donner des idées..

Couverture du Ebook gratuit: Les 15 objets simples qu'il faut prévoir "au cas où" de Mouton Résilient. 2e version, revue et augmentée.
Mouton-Résilient Logo

Mouton-Résilient

Nous nous définissons comme citoyens résilients. Nous développons dans nos vies des principes simples dans le but d'être plus indépendant avec une meilleure qualité de vie. En prime, cela permet de bien mieux surmonter les crises et les situations d'urgence et d'envisager l'avenir plus sereinement. [En savoir plus sur notre équipe et nous contacter] 

En cas de suggestions ou de remarques, vous avez à votre disposition un espace commentaire dédié sous les articles (votre commentaire sur le blog restera parfaitement pérenne, bien au contraire des réseaux sociaux éphémères). 

12 commentaires sur “Bouteilles, Bocaux et Pots en Verre : Contenants Durables pour l’Avenir”

  1. Super intéressant, merci ! Si vous avez du temps un petit topo sur les stérilisateurs (gaz/électrique + utilisation) serait un bon complément…oui je sais j’abuse (sourire).
    Par ailleurs ce que je n’arrive pas à déterminer c’est la fréquence de renouvellement des caoutchoucs à bocaux (après chaque usage me paraît exagéré et coûteux…). En tout cas, au vu des crises que rencontre l’humanité depuis quelques années, pour celles et ceux qui ont la chance d’avoir un potager, un verger (et du temps) la stérilisation/pasteurisation peut remplacer avantageusement la congélation, avec une alimentation bio et une économie budgétaire à la clé (coût de revient difficile à évaluer cependant, entre l’énergie, le sucre, l’amortissement des bocaux, les caoutchoucs…).

    1. Pierre - Mouton Résilient

      Bonjour Gilles,
      Je trouve aussi que changer les joints de bocaux à chaque fois est exagéré. Ici, on les utilise au moins 3 fois. En fait, on ne compte pas. C’est le contrôle visuel du joint qui permet de savoir. Entre un joint tout neuf et un joint hyper craquelé qui va permettre à l’air de s’introduire dans le bocal, il y a de la marge.
      Aussi, pas besoin forcément de potager, on peut très bien faire des conserves maison avec des légumes achetés chez le maraicher du coin 😉

  2. Trop bien! Après avoir lu votre article, je me suis lancé dans le récurage des ferrures de bocaux : Ca marche nickel!!😀😀 J’avais jamais osé en prendre sur brocantes car c’était souvent rouillé et je croyait que c’était mort…

    1. Pierre - Mouton Résilient

      Salut Seb,
      Content que l’astuce vous plaise. Vu le prix sur les brocantes, c’est le meilleur deal pour s’équiper en bocaux à moindre cout. Vous faites parti des rares qui osent s’attaquer à la rouille. Fécilitation. L’astuce fonctionne également pour bon nombreux d’objets rouillés de brocante, notamment les vieux outils. En revanche, attention, comme le vinaigre attaque, il faut l’éviter avec les couteaux, ciseaux, etc qui vont perdre de leur tranchant. Bonne chasse 😉

  3. Salut! Merci pour cet article plein de bon sens! Je m’y retrouve vraiment. Pas bête les bouteille à gros goulot, je n’en utilisait pas jusqu’à présent.
    par contre pour les caisses, j’avoue que les caisses plastique de bonne qualité sont imbattable: Légère, solide, empilable… Un article sur les gros contenants me plairait bien 😉

  4. Magnifique article et très complet 👍 bravo! Je suis une grande fan des bocaux le parfait, pour le sec, conserves et lactofermentation. Et en toutes dimensions 👍. Il n’y a aucune odeur de nourriture dans la cuisine. Et je n’ai plus mites, souris👍 tout est inaccessible pour eux !tout est hermétique ! J’ai aussi acheté des pelles de distribution suivant la taille pour chaque bocaux, ainsi que des sachets de 10grs anti humidité alimentaire dans chaque bocaux. Tout emballage cartons, plastiques alimentaires est inexistant dans la cuisine. Concernant les réserves dans leurs contenants cartonné ou plastique. Ils sont rangé hermétique dans un frigo hors service HS. Et d’autres dans des grand bacs hermétique à joint.

  5. Malheureusement les bouchons fermeture quart de tour des bouteilles en verre ne permettent pas une conservation optimale par rapport aux bouchons à vis plusieurs tours .
    Et ces bouteiles sont très difficiles à trouver à des prix “corrects” .

  6. Bravo! Que du bon sens qui fait partie de mon mode de fonctionnement, bien loin de l’écologie de bobos qui militent pour des non sens. Je suis tout comme vous un adepte de l’uniformité tant pour les contenants que pour bien d’autres domaines. Mais ce bon sens ne convient pas aux industriels qui non contents de vendre un produit, vendent aussi leur exclusivité… Comment faire ???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mouton Résilient: Survivalisme, autonomie, low-tech

À propos de nous

Nous nous définissons comme citoyens résilients. Nous développons dans nos vies des solutions pragmatiques, à notre échelle, afin d'être le plus indépendant possible...[en savoir plus sur notre équipe]

Mouton Résilient sur Facebook Mouton Résilient sur Instagram Mouton Résilient sur Youtube Mouton Résilient sur Pinterest Mouton Résilient sur Odysee Mouton Résilient sur Telegram

Voir les livres écrits par Mouton Résilient    Recevoir le bon plan Berkey


 

© Mouton Résilient 2019-2024  -   Plan de site  -   Contact & newsletter  -   Partenaires  -   Politique de confidentialité
 

Success message!
Warning message!
Error message!