Fernando Aguirre “FerFAL”

Ayant vécu l'effondrement économique de son pays, Fernando Ferfal sait mieux que personne l'importance que prend l'eau quand elle ne coule plus au robinet.

Voici donc la traduction en français de la préface que Fernando Ferfal  à fait l'honneur de rédiger pour mon livre.


Avis de fernando concernant mon livre

"J'ai rencontré Pierre « Mouton Résilient » il y a quelques années et j'ai correspondu avec lui de-puis. Son approche pratique et réaliste du survivalisme englobe la famille. Il parle de préparation et de résilience avec passion et pragmatisme. Dans ce livre, Pierre aborde le sujet de l'eau en détail. Il décrit un large éventail de solutions, aussi bien pour les gens non préparés qui doivent improviser face à une catastrophe (la grande majorité des gens), que pour ceux qui souhaitent prendre les devants. Il recommande également l'équipement dont vous avez besoin pour fournir de l'eau à votre famille, en toutes circonstances. Je suis sûr que son travail vous serra d'un grand avantage dans l'un des domaines les plus critiques de la préparation."


Présentation de Fernando 

"Pour ceux qui ne me connaissent pas, je m'appelle Fernando "FerFAL" Aguirre. Je suis né à Bue-nos Aires, j'ai vécu en Argentine la majeure partie de ma vie et j'ai traversé l'effondrement économique de mon pays en 2001. Ce fut une période difficile pour moi et ma famille. Sur la base de cette expérience, j'ai écrit mon premier livre "The Modern Survival Manual: Surviving the Economic Collapse". Il a été très bien reçu et depuis lors, j'ai continué à travailler à temps plein en tant qu'écrivain et consultant, en me concentrant sur le survivalisme et la préparation pratiques, basés sur la réalité. Je partage également mes connaissances via mon site Web et ma chaîne You-Tube, The Modern Survivalist. Ces plateformes me permettent également de me connecter avec les autres, d’échanger et de continuer à me renseigner sur ce sujet fascinant."


Sans électricité en situation dégradée SHTF

"J'avais été sans électricité avant, plusieurs fois. Ayant grandi en Argentine, les pannes de courant étaient simplement une réalité de la vie avec laquelle vous avez appris à vivre. À l'époque, il n'y avait pas de lampes de poche LED sophistiquées qui fonctionnaient pendant des jours. Si vous aviez de la chance, vous aviez peut-être une Maglite, qui était la meilleure lampe de poche que vous puissiez avoir à l'époque. Mais ces vieilles Maglites utilisaient des ampoules à incandescence qui mangeaient les piles comme un enfant mange des bonbons. C'est pourquoi vous n’utilisiez votre Maglite que pour des urgences spécifiques et non pour l'éclairage général. À l'époque, vous utilisiez des bougies à la place, en essayant soigneusement, tant qu’à faire, de ne pas brûler toute la maison.

Lorsqu'il n'y a pas d'électricité, vous vous inquiétez surtout du frigo et de la nourriture qu’il contient, en train de se perdre. L'absence de courant signifie également que les choses sont sur le point de devenir ennuyeuses. Pas de télé, pas d'internet."

 

sans eau courante

"Mais l'eau c'est autre chose. Une fois que vous avez été sans eau courante pendant quelques jours, tourner le robinet et réaliser qu’il n’y en a toujours pas suscite d'autres préoccupations. Ce n’est pas un problème d’ennui ou de petit désagrément. "Mince, je ne peux pas me laver les mains", pensez-vous ? "Je ne peux pas prendre de douche ou préparer à manger" ? Ce ne sont là que le cadet de vos soucis. Sans eau pendant plusieurs jours, vous ne survivrez tout simplement pas du tout. Au milieu de l'été, à moins que vous ne vous procuriez une autre source du précieux liquide, vos jours sont d’autant plus comptés."

"Tout change à la seconde où vous tournez le robinet et que rien ne coule."


Pénurie d'eau et stratégie résiliente

"Dès que les pénuries d'eau sont devenues un problème, j'ai commencé à accumuler de l'eau en utilisant n'importe quel récipient que j'avais à porté de main. Je rangeais les bouteilles partout où je le pouvais, tirant le meilleur parti du moindre espace de stockage. J'ai vite compris que les bidons d'eau de 5 litres achetés en magasin étaient assez solides pour stocker de l'eau pendant un an ou deux. J'achetais les bidons de 5 litres, je les utilisais et les remplissais aussitôt d'eau du robi-net pour les situations d'urgence. C'est comme ça qu’à l’époque, j'ai découvert le problème des algues. Une fois, j'avais stocké quelques bouteilles sous les escaliers et la lumière du soleil d'une fenêtre voisine brillé sur certaines d'entre elles. Quelques semaines plus tard, l’eau était devenue verte dans ces bouteilles. J’avais alors commencé à garder les bouteilles dans un endroit sombre et à ajouter quelques gouttes d'eau de Javel pour faire bonne mesure. Cela réglait le problème.

Cette méthode de stock à base de bouteilles 5L fonctionnait bien pour nous. Cela nous permettait d'utiliser un format de bouteilles courant, bon marché et d’un volume pratique à la fois pour boire et pour tous les autres usages, parfois gourmands en eau. N'oubliez pas qu'une grande partie de l'eau stockée est utilisée pour se laver, la lessive, le brossage des dents et le nettoyage, etc. J'avais même fini par improviser une douche en perçant un trou dans le bouchon et en enfilant un tuyau d'arrosage à travers celui-ci. À l'aide de cordages, je suspendais la bouteille de 5 litres dans la douche et je me lavais. C'est ainsi que j'appris que 5 litres suffisent pour qu'un adulte aux cheveux courts se douche. Les femmes aux cheveux longs peuvent avoir besoin de 5 litres supplémentaires pour se laver les cheveux correctement."


L'eau du réseau n'était plus si sure à consommer 

"Un autre grand réveil a été le jour où j'ai reçu la facture d'eau par la poste et j'ai remarqué qu'elle n'était désormais "pas sûre pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 3 ans". C'est là que le traitement de l'eau est devenu une priorité. Nous avons investi dans un bon filtre à eau et en avons pris grand soin. Ce filtre a été l'une de nos préparations les plus importantes étant donné que certaines personnes sont tombées gravement malades à cause de l'eau mal traitée.

Cela a également mis en lumière que dans l’optique de se préparer aux crises, le plus souvent, les choses ne sont pas simplement noires ou blanches. Il y a un énorme spectre de gris. Vous avez l'eau du robinet, vous devez toujours payer votre facture, mais elle n'est pas potable et vous devez la rendre sûre."

Conclusion

"Tout survivaliste qui sait ce qu'il fait et qui a le sens des priorités sait que vous avez besoin d'un stock d’eau. Vous devez acquérir ou identifier une source d'eau fiable, voire même une seconde, juste au cas où. Et vous devez trouver un moyen de rendre cette eau propre à la consommation humaine. Ces trois éléments sont essentiels pour tout citoyen prévoyant ou survivaliste, car sans eau, il n'y a tout simplement pas de vie. Or l'eau est la chose que nous tenons le plus pour acquise dans notre société moderne."


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *