Pénurie de carburant : votre réserve stratégique

un stock de 40 litre de diesel permet de se prémunir d'une pénurie de carburant.

Pénurie de carburant, grève des routiers, blocage de raffinerie... cette situation est récurrente. Le meilleur moyen d'adopter une certaine résilience en carburant est d'avoir quelques jerricans chez soi. 

Quel jerrican acheter ? Quelle quantité dois-je stocker ? Combien de temps se conserve l'essence et le gasoil ? Cet article vous dit tout. 


Pourquoi avoir un petit stock de carburant d’avance ?

Une fois que l’on prend conscience que toute notre économie est constamment en flux tendu, la moindre perturbation dans la chaine logistique doit servir d’avertissement et agiter une petite sonnette dans votre tête. Les annonces de pénuries de carburant sont suffisamment récurrentes pour mériter faire partie de vos préparations.


Notre dépendance à une ressource indispensable

Nous sommes tous totalement dépendants du carburant et ce n’est pas quelque chose que l’on peut créer soit même (pas comme une buche pour mettre dans le poêle à bois).
Le véhicule (et les machines thermiques dans nos ateliers) sont des outils indispensables de nos jours. Cette source énergétique doit donc faire partie de notre stratégie de résilience.

Prévoir la pénurie

Cela arrive suffisamment régulièrement pour être pris en compte et y apporter une solution à l’échelle du citoyen prévoyant. Une annonce de grève des routiers, de blocage d’une raffinerie et hop le pays se retrouve à sec en à peine 2 ou 3 jours.

Le mécanisme est toujours le même :

  • Les médias annoncent un possible pénurie
  • La peur du manque fait que tout le monde fonce à la pompe
  • Bien entendu, l’annonce d’une possible privation déclenche systématiquement un raz de marée vers les stations-service.
  • Ce qui entraine un effet boule de neige, le carburant part encore plus vite, l'approche de la pénurie s'accélère, le sujet est donc encore plus présent au JT etc.

C’est humain et il est inutile de s'en offusquer.


Éviter la queue à la station

Personne n’a envie de faire la queue pendant des heures à la pompe ou de rouler des kilomètres, de stations en stations pour espérer en trouver une avec encore un peu de carburant pour faire le plein. Je suis sûr que vous avez mieux à faire qu'attendre 45 minutes sous la chaleur au milieu des odeurs d'hydrocarbures et de l'agacement des autres conducteurs!

file de voitures interminable à la station, lors de la dernière pénurie de carburant.


Ne pas faire partie du problème

Être un citoyen prévoyant avec quelques jerricans de carburant d’avance et le réservoir du véhicule jamais sous la moitié vous permet d’envisager sereinement une possible pénurie de carburant. À l’annonce du problème dans les médias, un survivaliste ne grossit pas les rangs des citoyens en panique qui se précipitent à la pompe.

Ainsi, pour les naïfs qui pensent que les survivalistes sont responsables des pénuries, posez-vous les bonnes questions : qui court en panique à la dernière minute en même temps que tout le monde ?

Certainement pas ceux qui ont prévu le coup ! 

Pensez par vous-même, ne répétez pas bêtement les conclusions hâtives qui vous tombent dans l'oreille.


Optimiser son temps

Plutôt que perdre son temps dans une file interminable, il est stratégiquement plus avantageux de prévoir la suite, histoire de garder un coup d’avance : si la pénurie dure, la suite logique est une rupture d’approvisionnement.

Il est sans doute temps d’aller faire les courses en prévision. Avez-vous votre traitement médical ? Assez de PQ ? De pack d'eau ? De lait Bébé? De croquettes pour chien ?


L’assurance d’un trajet d’urgence

C’est bien là tout l’intérêt d’avoir du carburant d’avance pour le véhicule. Le but n’est pas d’aller au boulot 3 jours de plus que ces collègues, mais d’avoir une marge de manœuvre pour les cas d’urgence.

En outre, vous connaissez sans doute la loi de Murphy. C’est toujours quand la situation est déjà merdique qu’elle le devient encore plus.

Or, rejoindre un point de chute éloigné, conduire un proche en urgence à l’hôpital, voilà typiquement le genre de taches pour lesquels il vaut mieux avoir du carburant qu’être à sec. Certes, vous finirez toujours par en trouver, mais au moins cela évite de vous ajouter une surcouche de stress ou de perdre du temps inutilement.

Un côté pratique pour ceux qui sont excentrés

Si vous habitez loin de votre station d'essence préférée, il est aussi confortable de pouvoir faire quelques pleins directement de chez vous de temps en temps.

Par exemple 60L supplémentaires (en plus de votre stock de secours) diviseront par deux vos trajets à la pompe. Lorsque vous irez à la station service, vous en profiterez pour remplir également vos jerricans. 

Aussi, ceux qui habitent à la campagne sont davantage pénalisés en cas de pénurie. Il n'y a pas de RER, de métro ou de ligne de bus suffisantes pour continuer de se déplacer.


Dépanner rapidement un proche ou un voisin

Par exemple si un jour votre fille vous appelle, car elle est en panne sèche plus très loin, vous avez déjà tout ce qu'il faut sous le coude pour la dépanner rapidement.

D'autre part, votre stock personnel peut aussi être bénéfique pour dépanner un voisin dans l'urgence. 


Les véhicules prioritaires lors d'une pénurie de carburant

En cas de pénurie la préfecture fait le bilan des stocks et se réserve une partie pour assurer l'alimentation les véhicules prioritaires. Ainsi, Sapeurs Pompier, ambulances, Smur, police, gendarmerie, médecins, infirmières, pharmaciens, aides soignants, peuvent se servir aux pompes.

À cela s'ajoute les véhicules pour interventions techniques (GRDF, ERDF), opérateurs télécom, compagnie des eaux, mais aussi les véhicules des pompes funèbres ou encore les hauts fonctionnaires.  

SI ces véhicules ont logiquement un plan B pour faire le plein, en cas de pénurie, votre plan B, c'est vos jerricans. 



Stratégie de résilience en carburant


1/ Le réservoir de la voiture toujours a moitié plein

Dans le milieu survivaliste, il une action tout à fait simple à réaliser dans une stratégie de résilience énergétique : faire en sorte de ne jamais descendre sous la moitié du réservoir de votre véhicule.

Donc, dès que vous êtes à la moitié de votre plein, il est temps d’aller à la pompe et remplir le réservoir.

Ainsi l’idée est toujours la même : ne pas être pris au dépourvu. Vous avez ainsi la garantie de ne jamais tomber dans le rouge à un moment inopportun.

De plus rouler toujours être à 1/2 plein vous évite de titiller trop souvent la réserve qui, il parait, contient du concentré de dépôt pas terrible pour votre moteur.

En outre, si vous avez un véhicule secondaire qui sert peu, maintenir son réservoir plein permet d’avoir une autre réserve conséquente (mieux vaut un plein de diesel qui se conserve mieux dans le temps).


2/ Le stock en jerrican

Le plus simple est de stocker en jerrican. Nous allons y revenir en détail plus bas dans cet article.


3/ L'alimentation de l’outillage à moteur thermique

Si la voiture est le plus important, il ne faut pas oublier également l’outillage nécessitant du carburant : groupe électrogène, tronçonneuse, tondeuse, etc.

Bien sûr, pouvoir tondre la pelouse en période de pénurie de carburant ne devrait pas être une de vos priorités.

Cependant, d’autres outils peuvent être plus importants. Par exemple :

  • Etre capable de débiter son bois de chauffage à la tronçonneuse en plein hiver.
  • Pouvoir alimenter un groupe électrogène pour sauver le contenu du congélo lors d’une coupure de courant.

Combien de carburant faut-il stocker ?

Il existe différentes écoles. À vous de choisir selon votre cas et vos priorités.


Des milliers de litres pour survivre à l’effondrement pardi !

Si vous connaissez l’esprit pragmatique et terre à terre de Mouton Résilient, vous savez que c’est ironique. Certains stockent des centaines, voire des milliers de litres. 

D'autres n'imaginent QUE l'Effondrement (avec un grand "E") magistral et sans la moindre nuance. 

Or un si gros stock pose de nombreux problèmes :

  • Le risque que représente un tel stock notamment en cas d’incendie.
  • L’investissement est vraiment non négligeable.
  • La gestion difficile d’un tel volume sachant que le carburant se conserve mal
  • En cas de pénurie sévère, il est illusoire de vouloir continuer à rouler alors que tout le monde est à sec. Cela ferai simplement de vous une cible (se faire voler son stock, se faire siphonner le réservoir), voir débarquer tout le voisinage, la jalousie, etc.
  • Et en plus, je ne suis même pas sûr que la loi autorise cela ou que cela ne remette pas en cause votre contrat d'assurance.
    Vous voyez le tableau ?  

Bref, n'en déplaise à Mad Max, l’idée n’est pas d’être le dernier humain à avoir du carburant alors que tout le monde est à sec. L'idée n'est pas non plus de sortir le vélo ou le cheval comme moyens de déplacement principal.

J'anticipe par là les sempiternelles réflexions dénuées de bon sens que je rencontre souvent sur les réseaux sociaux.

Oui, le monde va mal. 

Mais...

Non, le monde n'est pas encore par terre.

Et non, je ne crois pas à l'effondrement brutal plongeant la société dans un scénario Walking dead en quelques semaines (la vraie vie n'est pas Hollywood ou Netflix). 

En revanche, je crois aux pénuries de quelques jours que l'on a déjà subi par le passé (l'histoire ne ment pas).


Le stock stratégique modéré
lot de 2 jerrican en acier

À l’échelle du citoyen, l’idée est simplement d’avoir un PETIT stock à « échelle humaine », mais qui offre déjà un gros rayon d’action.

Par conséquent, 40 ou 60L est selon moi l’idéal pour la plupart des gens.

  • C’est suffisant pour assurer un plein ou presque d’avance pour le véhicule familial principal
  • C’est facile à gérer
  • ça ne prend pas un grand volume.
  • Vous avez donc 600 à 1000 bornes de trajet sous le coude (selon votre modèle de véhicule). Et ça, c’est largement adapté à la plupart des situations d’urgence


Maintenant, voici quelques pistes à creuser pour vous aider à faire un stock adapté à vos besoins :

  • Vous êtes chauffeur de taxi ? Peut-être voulez-vous avoir un poil plus de 10L pour éviter de tomber trop rapidement au chômage technique.
  • Avez-vous un point de chute éloigné ? Combien faut-il de carburant pour le rejoindre d’une traite ?


Comment choisir le meilleur contenant pour votre stock de carburant


Jerrican plastique
jerrican en plastique rouge pour stocker du carburant

Souvent rouges, de 10 ou 20L. En PEHD (polyéthylène haute densité), ils sont adaptés au stockage des produits pétroliers.

Perso, je n'aime pas les modèles plastiques qui ne sont pas fiables niveau étanchéité. Je n’ai eu que des problèmes avec les jerricans plastiques. Alors oui, ils sont plus légers et ne rouillent pas, mais c’est là leurs seuls avantages.

  • Le plastique gonfle et se déforme sous la pression
  • Le bouchon n’est jamais parfaitement étanche


Croyez-moi, quand vous remplissez votre jerrican plastique à la pompe, qu’il bascule dans le coffre et que le bouchon fuit, l’odeur de diesel sur la moquette met du temps à partir !

Fini ce temps-là.

Quand j’achète une bouteille d’eau, j’attends qu’elle soit bien étanche pour la balader dans le sac à dos sans en mettre partout. Il en va de même pour un jerrican. Je dois pouvoir compter dessus. D'où l'investissement dans du modèle en tôle.

comparaison entre un jerrican de 10l de carburant en plastique et un autre en tôle.
Le traditionnel jerrican en plastique rouge et son légendaire bouchon qui fuit... et son remplaçant. Les modèles en tôle de 10 litres sont bien plus simple et léger à manipuler. Parfait pour  l’outillage (tondeuse, groupe électrogène, tronçonneuse, etc.).

 

Jerricans en tôle type US

Voilà du matos sérieux. Là aussi, ils sont totalement adaptés au stockage des hydrocarbures

En effet ces jerricans en tôle sont les le top du top pour se faire un petit stock stratégique de carburant à condition d'utiliser du bon matériel, voir la vidéo en fin d'article pour différencier les bons des mauvais jerricans.

Très utilisés par les militaires, ils ont été inventés par les Allemands juste avant la Seconde Guerre mondiale. Les « kanister » ont ensuite été copiés par les Américains qui l’ont renommé «jerry can». Le cahier des charges tout à fait génial de ce matériel en fait toujours leurs succès à l’heure actuel. Donc, pas besoin de chercher plus loin pour de la qualité. L'armée utilise toujours ces jerricans de nos jours et croyez-moi, ils sont manutés et malmenés, mais remplissent leur boulot. 


Les avantages des jerricans en tôle:

  • Le système de fermeture est extrêmement robuste. Une goupille empêche une ouverture inopinée.
  • Le mécanisme à bras de levier comprime très bien le joint pour assurer une étanchéité parfaite.  Zéro fuite. Zéro odeur.
  • Le bouchon est fixé au jerrican. Impossible de le perdre ou qu’il ne tombe par terre et se recouvre de poussière. De plus il possède un système de maintien en ouverture.
  • La forme des bidons permet de les empiler facilement.
  • Niveau ergonomie, les 3 poignées typiques à ces jerricans sont très ingénieuses. La poignée du centre est prévue pour le porter seul de façon bien équilibrée. celles extérieures sont quant à elles prévues pour le porter à 2 personnes.

Bref, ce n’est pas du plastoc.


Différences entre un jerrican en tôle bas de gamme et un autre de bonne qualité

Attention à prendre des jerricans de bonne qualité. Comme on dit : "Vous n'êtes pas assez riche pour acheter de la merde". J'ai découvert sur le tas qu'il y avait différentes qualités.

Mon premier n'était pas cher, mais il est finalement un peu merdique. Malgré tout, il me sert toujours depuis des années.

Voyons donc les différences entre du bon matos et des copies moins chères :

Jerrican de qualité

l'appel d'air de ce jerrican de qualité est très efficace pour supprimer le "glouglou" quand on verse

Prise d'air large et efficace pour limiter le "glouglou"

Jerrican en tôle de qualité. Les poignée sont très solides comme en atteste ces soudures.

Poignée très solide, attachée via des
traits de soudures. 

Jerrican bas de gamme

L'appel d'air de ce jerrican d'essence est trop petit pour fonctionner efficacement.

Prise d'air d'un jerrican bas de gamme. Inefficace.

On distingue bien les quelques points de soudure sur ce jerrican bas de gamme.

Ici, il n'y a que des points de soudure. 

Autres différences en vrac :

  • Le bouchon se bloque en position ouverte
  • Le jerrican est aux normes U.N. (logo visible sur la tôle)
  • L'acier est certainement plus épais
  • L'intérieur peut être recouvert d'un traitement antirouille
  • Le bec verseur possède un tube d'aération compatible pour faciliter le débit
  • Pas de système de blocage. Il faut tenir le bouchon à la main
  • Aucune norme estampillée sur le jerrican.
  • Aucun traitement intérieur, l'acier n'est pas protégé (surtout gênant pour l'essence)
  • Le bec verseur ne dispose pas d'un tuyau d'aération.

Bref, si j'ai un conseil : achetez du bon, évitez les économies de bout de chandelle. Un jerrican de qualité va vous rester à vie.

Les liens en bas de cet article ne présentent que du bon matériel. 



Poids et volume des jerricans

Les plus répandus sont les jerricans de 20 L. C’est ce que nous avons chez nous. Cependant, 20 litres, c’est 20 kilos (plus le poids du contenant lui-même). Mieux vaut être en bonne forme physique pour les manipuler facilement.

Étant donné que nous faisons une rotation du carburant seulement tous les 6 mois, ce n’est pas tous les jours. Donc manipuler ces jerricans ne pose donc pas trop de problèmes.

Ceci étant dit, il existe des modèles de 10 L. Ces derniers sont bien plus pratiques pour la majorité des gens.

  • Plus petits
  • Donc moins lourds
  • D'avantage faciles à manipuler par tous les membres de la famille
  • Moins physique pour faire le plein
  • Mieux sur le low profil lors du remplissage à la pompe (ressemble à celui pour la tondeuse)

Les avantages sont donc nombreux et si je devais m’équiper aujourd’hui, je prendrais des modèles de 10L.  


Jerricans interdits à la pompe

Et oui, vouloir aller faire son stock en bidons à la dernière minute est souvent impossible. Lors des pénuries, la plupart des stations interdisent le remplissage de jerricans (pour ne pas aggraver davantage l’épuisement des cuves à vitesse grand V). 

Quant aux stations automatiques (payement pas carte), c’est jouable, mais cet incivisme génère souvent des tensions entre les conducteurs.

Raison de plus de prévoir le coup à l’avance et de remplir vos jerricans AVANT qu’on entende parler de pénurie dans les médias. Ou du moins, dès les premiers signaux!


Pénurie de jerricans

Si votre stratégie est « je n’ai pas envie de m’embêter maintenant avec une gestion de carburant à la maison, j’achèterai jerrican et essence au début de la prochaine crise » sachez qu’à chaque annonce d'épuisement de carburant, il n’y a pas que l’essence qui disparait vite.

Les contenants également. C’est normal, les gens ont tous la même idée au même moment et veulent faire un stock de dernières minutes. Par conséquent, les stations-service, supermarchés et autres commerces se font dévaliser de leurs jerricans et autres récipients adaptés au transport de carburant. 

Sachez que seul un récipient homologué au transport et stockage des matières hydrocarbures est  adapté à ces usages.

Par contre, détourner un autre récipient et non seulement interdit, mais aussi dangereux. Par exemple, tentez de mettre de l'essence dans une bouteille d'eau: Vous verrez alors que celle ci fond. En conséquence, au bout de quelques heures, c'est la fuite assurée... Sans parler des particules qui auront polluées votre carburant.



Les accessoires qui font la différence


Bec verseur

Le bec verseur est nécessaire pour transvaser proprement. À vraie dire il est même indispensable. C’est ça ou un entonnoir, mais cette alternative nécessite une troisième main pour le tenir.

Ce bec verseur est très bien conçu car Il est spécifiquement prévu pour s’adapter à ces jerricans. Par exemple, il possède une petite goulotte à l'intérieur pour assurer la prise d'air et éviter le « glouglou ». Auparavant, les ingénieurs privilégiaient encore le pratique sur l'esthétique.

Pour ma part, je fais un nœud avec le torchon pour attacher le bec à l’un des jerricans, mais il existe des petits clips plastiques.


Joint de rechange

Quelques joints de rechange en stock et vous voilà prêt à dépanner la seule pièce d’usure pour les prochaines décennies (mes jerricans on peut être 10 ans maintenant et ont toujours les joints d’origine).

Astuce : pour tenir les joints en bon état, je les graisse légèrement avec un peu de vaseline pour éviter qu’il ne se dessèche. C'est ce que je fais depuis le début et cela semble bien fonctionner.


Chiffon

Nouer un chiffon sur l’une des poignées de jerrican permet d'éponger une éventuelle dégoulinure ou de s’essuyer les mains après le transvasement.  


Labellisation

Afin d’éviter les erreurs, ne pas hésiter à inscrire de façon bien visible le type de carburant que le jerrican contient. Pour cela, utilisez un gros morceau de duct-tape, un coup de peinture au pinceau, ou au gros marqueur…


Faire le plein au jerrican malgré la présence d'un clapet

Certains véhicules récents disposent d'un petit clapet blanc au niveau de l'entrée du réservoir. On m'a dit que c'était un détrompeur carburant, petit dispositif mécanique permettant d'empêcher le remplissage du réservoir avec le mauvais carburant. 

En allant faire le plein à la station, le pistolet de la pompe pousse normalement ce petit volet en position ouverte permettant le remplissage.

Cependant, ce clapet pose parfois problème selon le modèle du véhicule ou certains becs verseurs trop gros. Voici donc quelques pistes à creuser pour contourner cet obstacle. A vous de tester. 

  • Apparemment, il suffit d'approcher l’embout du jerrican sans le plaquer directement contre le volet du détrompeur et versez lentement. Le carburant s'écoulerai quand même dans le réservoir. J'imagine qu'il faut maintenir un petit débit pour éviter d'en mettre partout...
  • Vous pouvez aussi pousser ce petit clapet à l'aide d'un objet (tournevis). Laissez l'objet en place pour maintenir le clapet ouvert et versez. Attention cependant à ne pas faire tomber l'objet dans le réservoir. 
  • Si le bec verseur de votre jerrican est trop gros, vous pouvez utiliser un entonnoir (voir ci dessous)


Cela a fonctionné pour vous ? Faites le savoir dans l'espace commentaire en bas de page, ça aidera les autres. 


Les bonnes conditions de stockage du carburant

Bien entendu, il faut être prudent avec le stockage de votre carburant. Car de mauvaises conditions de stockage peuvent dégrader essence ou gazoil et présenter un risque s’ils ne sont pas entreposés dans des conditions optimales. 


Comment bien stocker du carburant ?
  • Exclusivement à l’extérieur des pièces de vie du logement. Il faut que ce soit une pièce séparée de l’habitation (dans le garage, une dépendance, un cellier, cave, etc.).
  • Les maintenir à l’abri de l’humidité. Les jerricans sont en tôle. La peinture les protège, mais si elle est griffée ou écaillée, la rouille peut s’installer.
  • Ecarter toute source de chaleur ou d’étincelles (méfiez-vous tout particulièrement de l’outillage dans l’atelier).
  • Il faut le protéger de la lumière (il faut un récipient opaque).
  • Avoir à proximité un extincteur adapté aux feux de carburant (ABC).
  • Choisir un lieu qui ferme à clé est plus sur si vous avez des enfants.
  • Éviter les variations de température trop importantes.
  • Choisir un lieu bien ventilé (pour évacuer les vapeurs si le joint n’est pas étanche).
  • Dans le cadre de jerrican en tôle, mieux vaut les isoler du sol et ne pas les mettre contre un mur pour éviter l’humidité et la corrosion. Ainsi, une planche de bois ou un bout de mousse sous les jerricans permet également de les protéger des griffes.


Quels risques en cas de mauvais stockage du carburant ?

« Un mauvais stockage du carburant peut entraîner sa perte et l’altération de sa qualité.


Si le carburant est stocké dans un contenant non étanche, il s’évapore ou se disperse. Ce sont des liquides volatils, ils émettent en permanence des vapeurs qui s’échappent lorsque le système de fermeture du contenant est défaillant.

Ces vapeurs, toxiques pour l’homme en cas d’exposition prolongée ou intense, représentent aussi un risque d’incendie ou d’explosion au contact d’une flamme.

Un carburant stocké dans un récipient non étanche peut aussi s’oxyder au contact de l’air extérieur. Des particules de polymérisation ou de gomme peuvent alors se former.

Retenez que lorsqu'il est oxydé est reconnaissable à son odeur et à sa couleur différente d’un carburant ordinaire. Il présente aussi un indice de cétane inférieur.

De plus, l’utilisation d’essence ou gasoil dégradés peut occasionner des dommages dans le moteur de vos véhicules.

Finalement, sachez également qu’un carburant de mauvaise qualité se conservera moins bien sur la durée qu’un autrede qualité supérieure, même si les conditions de stockage sont bien respectées. 



Rotation du stock

Le carburant ne se conserve pas bien dans le temps. Que ce soit essence ou diesel, il est conseillé de faire une rotation.


Combien de temps se conserve l’essence ?

L’essence (SP95 ou SP98) est la pire pour le stockage. Effectivement, il est conseillé de ne pas stocker plus de 6 mois votre essence.  


Combien de temps se conserve le diesel ?

Le gazole lui se conserve bien au minimum un an, voire plusieurs années. Ainsi, Une rotation tous les ans peut ainsi être faite sans soucis.

À titre d'exemple, je connais des proches qui ont fait démarrer un vieux véhicule diesel qui n’avait pas roulé depuis 2 ans. Le plein avait été fait à l'époque et la voiture a démarré sans soucis.  

Dans le doute, pour préserver mes moteurs et pour rendre la démarche universelle, je fais personnellement une rotation tous les 6 mois de mon stock d’essence et de diesel. 

Ainsi, au bout de 6 mois, je vide le jerrican dans le réservoir de la voiture puis je vais à la pompe le remplir .


Organisation pour s’y retrouver

Certains se débrouillent par date : au 1er janvier et au 1er juin par exemple. Perso j’ai collé un morceau de duct-tape sur le jerrican et j’y inscris dessus la date de remplissage.

Grace à cette astuce, quand je passe dans le garage, un petit coup d’œil de temps en temps me permet de me souvenir quand faire la rotation. 

 

Les additifs pour le stockage de l'essence
stabiliseur pour la conservation a long terme de l'essence

Il existe des additifs permettant un stockage à plus long terme de l'essence (de 1 à 2 ans). C’est une option. Perso je préfère m’en passer dans une optique de « keep it simple ».

En conclusion, dans tous les cas, l’essence se dégrade dans le temps (même avec un additif stabilisateur). Mieux vaut assurer une rotation régulière.


Que dit la réglementation 

Je vous laisse ici le texte de loi pour que vous puissiez voir par vous-même ce que vous avez le droit de faire ou pas : 

Arrêté du 1er juillet 2004 fixant les règles techniques et de sécurité applicable au stockage de produits pétroliers dans les lieux non visés par la législation des installations classées ni la réglementation des établissements recevant du public

En outre, en ce qui concerne la sécurité en général, il vous appartient de faire preuve de bon sens et de prendre vos responsabilités en fonction de la situation.



Pénurie d'essence: Où faire le plein ?

pancarte en carton "plus d carburant" à l'entrée d'une station service, lors d'une pénurie de carburant.
Les meilleures applications smartphone pour trouver de l'essence

Il existe quelques bonnes applications mobiles (dispo sur l'appstore) pour dénicher des stations services proches de chez vous. Si la plupart sont des applis de comparaison des prix du carburant, mais certaines sont très efficace en cas de pénurie d’essence. En effet, elles permettent aux utilisateurs de savoir quelles stations-services possèdent encore, ou non, du carburant. Voici donc les bonnes applications pour trouver des stations ouvertes et faire le plein :


Gasoil Now : Une application gratuite, légère et fonctionnelle qui vous indique les stations les moins chers du coin.


Essence&CO : Voici une autre appli qui permet de localiser les stations autour de vous, de comparer les prix. En cas de pénurie, la carte est actualisée à partir des données d'utilisateurs sur le terrain (crowdsourcée). Disponible sur les systèmes d’exploitation iOS (Apple) et Android (Google).


Les stations auxquelles on ne pense pas forcément

Il existe encore pas mal de petits garagistes qui possède une pompe de carburant devant chez eux. Cela vaut le coup de repérer ces pompes autour de votre voisinage. En revanche, je me souviens que le petit garage près de chez moi refusait de servir des voitures qui n'étaient pas ses clients habituels lors de la dernière pénurie de carburant.

Je ne critique pas, car je comprends tout à fait ce principe de privilégier sa clientèle fidèle. Néanmoins, je vous le dis pour que vous en ailliez conscience.

Autre idée : Aller faire le plein sur l'autoroute. Et oui, c’est plus cher, mais en période de pénurie, ce n'est pas forcément la première option qui vient à la tête des gens. Vous avez donc plus de chances d'y trouver du carburant. 



Conclusion

Quelques jerricans en tôle, un bec verseur, un ou deux joints de rechange et un chiffon à portée de main et basta, vous êtes opérationnel pour faire face aux situations d’urgences et avoir de quoi étendre un peu votre champ d’action.

Pour conclure, vous voyez qu’une fois de plus, l’état d’esprit survivaliste ou « prepper » permet d’acquérir une certaine indépendance énergétique permettant de faire face à la plupart des situations de pénurie. 

Armé du bon matériel et avec une certaine logistique et organisation, il est relativement facile de devenir plus résilient et d'être plus apte à rebondir en cas d'imprévu. 


Vous avez des questions ? Des remarques ? Des astuces à partager ? Les commentaires en bas de page sont là pour vous. 


Ressources

Du matos de qualité à très bon prix. Tous les modèles de jerricans sont dispo en différentes couleurs : 

Ces produits sont affiliés. Le prix est le même pour vous, mais je touche une petite commission si vous achetez via ces liens. 



Quelques vidéos en rapport

Enfin, pour clore cet article, je vous laisse ici avec l'épisode 2 "la station service" de la série "l'effondrement" (tous les épisodes sont disponibles gratuitement sur YouTube). C'est une série très sympa si vous voulez voir Walking Dead made in France et sans les zombies 😉 

Téléchargez votre guide PDF gratuit

Le matériel survivaliste indispensable qu'il vous faut avoir à tout prix.
Le guide super utile pour partir sur de bonnes bases.

Ebook survivaliste autonomiste proposant 11 objets utiles à la résilience

20 commentaires sur “Pénurie de carburant : votre réserve stratégique”

  1. Bonjour

    Je vois qu’il existe différentes couleurs pour les bidons.

    Faut il respecter une couleur spécifique? Je roule au diesel. Merci

    1. Pierre - Mouton Résilient

      Bonjour Patricia. Je ne suis pas au courant d’une réglementation a ce sujet. Peu importe la couleur à partir du moment ou vous écrivez bien le contenu sur vos jerricans. La couleur est pratique pour différencier facilement votre stock d’essence du stock de diesel par exemple.

  2. J’ai des jerricans en plastique pour la tondeuse et le taille haie. En effet, quand je fais le plein à la pompe, ça sent dans la voiture alors que je fais bien attention de ne pas en mettre à coté. Pour évite les déconvenues, je les transportes dans une caisse plastique, j’en cale 2 dedans, ainsi ils ne ballent pas dans les virages et en cas de fuite, ça va dans le bac. Je les stockent dans mon abri de jardin mais vu l’odeur quand j’y entrais, j’ai ajouté des ventilations. Vous n’avez absolument pas d’odeur avec vos modèles en tôle?

  3. Bonsoir Pierre (et les autres)
    Ça ne me rajeunit pas mais, j’ai connu la grève des routiers dans les années 90. Comme vous, j’ai acheté à l’époque 3 jerrycans dans un surplus militaire.
    Depuis cet investissement m’a permis de passer à travers toutes les pénuries suivantes (en 96, en 2000 et en 2010 pour les plus importantes, si ma mémoire est bonne. J’ai été dans le transport toute ma vie et si les pénuries ont impactées pendant quelque temps mon activité professionnelle, mes véhicules personnels, eux ont toujours roulés. De même pour mon fils, chauffeur taxi. Son stock de carburant lui a permis de continuer de travailler quand les autres étaient à l’arrêt ou faisaient la queue à la pompe.

    1. Pierre - Mouton Résilient

      Bonjour Jean-Paul.
      Merci de votre témoignage qui démontre bien qu’un petit investissement en stock de carburant permet de surmonter les pénuries majeures de ces dernières décennies.

    1. Pierre - Mouton Résilient

      Bonjour Mik,
      Non, je n’en ai pas le besoin. Je m’arrange pour ne jamais descendre sous la moitié de mon plein. C’est une situation trop rare pour nécessiter un jerrican dans le coffre. En revanche j’ai toujours un petit bidon d’huile moteur.

  4. Encore un excellent article super complet!!!
    Puré stressant de ouf la série effondrement. Je ne connaissait pas. tu sais si il y a une autre saison disponible? Merci pour les conseils et prépaez-vous les gens !

    1. Pierre - Mouton Résilient

      Bonjour Nico,
      Merci et oui, pour une série française, je la trouve très sympa, mais il n’y a que cette saison de dispo pour le moment.

  5. Super article !
    C’est toujours de l’excellent travail. Continuez les gars !
    Pensez vous que la pénurie en Angleterre peut se répercuter bientôt chez nous? Je préfère prendre les devants. J’ai refais mon plein de gazoil de mon vieille espace qui dors dans le garage et je compte acquérir 2 jerricans de plus pour le véhicule de ma femme. Je ne savais pas pour les différences de qualité des jerricans, j’ai effectivement des modèles bas de gamme comme sur vos photos (je pense que j’avais du les acheter chez norauto). Ceux que vous conseillez ont l’air super et pas cher vu la qualité. Je vais partir là-dessus. Merci

    1. Pierre - Mouton Résilient

      Salut Grégoire,
      Merci. Il est impossible de deviner le futur, mais ce qui est sur, c’est que les pénuries de carburant existent et sont régulières. En revanche, comme vos actions prévoyantes le démontre, le cas actuel de l’Angleterre sert à nous mettre mentalement en situation pour vérifier que notre solution est toujours d’actualité: État des jerricans? En quantité suffisante? Consommation plus importante du nouveau véhicule? Faut-il de ce fait un jerrican de plus? etc.

  6. Bonjour et merci pour cet excellent article.
    J’aimerai apporter un modeste complément au sujet du stockage de l’essence :
    L’essence contient une proportion plus ou moins importante d’éthanol, autorisé par la réglementation européenne.
    L’éthanol étant déjà une catastrophe pour les systèmes de carburation (carburateurs ou injection). Ce produit est “hydrophile”, il va donc condenser l’eau éventuellement présente dans l’essence ainsi que l’humidité qui se forme dans le jerrycan (métallique)avec les changements de température du lieu de stockage ou le réservoir de la machine. L’idéal est donc de séparer l’éthanol de l’essence pour ne garder que cette dernière, laquelle pourra être stockée bien plus longtemps sans dégradation. L’opération est très simple, même si elle demande quelques manipulations et beaucoup de précautions (dont celle de travailler au grand air, surtout pas dans un local fermé). D’autre part, si le fonctionnement des moteurs avec une essence à 0% de méthanol est nettement amélioré, l’énorme avantage pour des machines rarement utilisés (groupe électrogène par exemple) est qu’il n’y a plus de corrosion qui s’installe sournoisement dans le système de carburation, générant une panne que l’on découvre au moment ou l’on a besoin de l’appareil … Vous trouverez nombre de vidéos sur Youtube qui montrent comment faire, dont pas mal sont en anglais mais la manip est tellement simple qu’il n’y a pas besoin de comprendre les paroles. Pas mal réticent au début (mettre 10% d’eau déminéralisée dans l’essence, bien secouer, laisser décanter, il n’y a plus qu’à éliminer l’eau retombée au fond du récipient (en ce qui me concerne une vieille Dame Jeanne de 5 litres retournée, goulot en bas avec un bouchon “bricolé” (prise d’air et robinet de vidange))après avoir absorbé l’éthanol,l’essence “pure” restant au dessus), je peux vous assurer que mes outils motorisés apprécient (tondeuse, tronçonneuse, etc. Quand au stockage, un an sans problème …

    1. Pierre - Mouton Résilient

      Bonjour Lucas,
      J’ai une préférence personnelle pour le diesel, mais au final peu importe. Le diesel se conserve mieux, longtemps et est moins corrosif pour les jerricans. D’un autre côté, un véhicule essence, groupe électrogène et outillage fonctionnent tous avec le même carburant. Gestion plus simple et polyvalente. Bref, c’est kif kif.

      1. Bonjour, je roule à l’E85, j’ai lu que ce carburant se conservait plus longtemps que l’essence ou le diesel, quel est votre avis?

        1. Pierre - Mouton Résilient

          Bonjour Daphbé,
          Je n’ai lu aucune information allant dans ce sens au cours de mes recherches. Il semblerait que l’E85 se conserve tout comme l’essence. Rotation tous les 6 mois maximum. Peut-être qu’un spécialiste de ce carburant pourra vous répondre précisément.

      2. Bonjour ! Bravo pour ce bel article !
        Prévoyez vous des bacs de rétention dans votre stock ?
        Mettez vous à la terre les jerrycans métalliques dans le stock ?

        1. Pierre - Mouton Résilient

          Bonjour et merci.
          Non et non. Ni bac de rétention ni mise à la terre pour mon petit stock de quelques jerricans. Même si sur le papier, un bac de rétention est normalement nécessaire, (voir la réglementation) je n’ai jamais vu un particulier le faire vu la place que ça prend et le cout.
          Ces mesures sont en revanche obligatoires pour un stock très conséquent ( + de 120L) en cuve par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *