Aller au contenu

Economies d’énergie en cuisine: 24 astuces pratiques

Les économies d'énergie sont d'actualité et cet article mettre l'accent sur votre cuisine. À l'heure où l'énergie coute (très) cher, il est temps de renouer avec le bon sens pour cuisiner en optimisant l'énergie.

Pourquoi dédier un article à la cuisine ? Parce que cette pièce est semblable à un atelier, il y a beaucoup d'appareils, mais contrairement à un atelier, chaque foyer en possède une. 

Nous verrons comment diminuer votre empreinte énergétique en cuisine, uniquement avec des gestes simples à la portée de tous.

Comment faire des économies d'énergie en cuisine

Pourquoi économiser l'énergie en cuisine ?


La cuisine représente 20% de la consommation énergétique d'un foyer

L'énergie utilisée en cuisine (portions rouges) représente 22% de la consommation énergétique domestique moyenne.


Diminuer la facture est toujours un bon prétexte, car l'argent reste le nerf de la guerre. Et il n'y a pas de petites économies.

Toutefois, à l'heure actuelle, ces économies sont minimes par rapport aux services rendus. L'état d'esprit en rédigeant cet article était plutôt "Et si nous disposions d'une quantité d'énergie limitée pour effectuer nos tâches".

Et là, ça change la donne. Le but est alors d'éviter les déperditions inutiles qui seraient donc perdues pour d'autres besoins. Cela parle peut-être à certain d'entre vous : ceux qui prennent le chemin de la déconnexion des réseaux et de l'autoconsommation intégrale.

Cet article reste néanmoins cantonné aux gestes quotidiens de tout le monde, et on n'aborde pas la question de la conception d'un système orienté autoconsommation. Néanmoins, toutes les astuces présentées ici sont des habitudes pour les autonomistes.




Les comportements pour économiser l'énergie en cuisine


Ne jurez pas que par l'ébullition

Il n'est pas toujours utile de forcément faire bouillir l'eau. En effet, les derniers degrés pour atteindre l'ébullition demande un peu plus d'énergie. Et ce n'est pas forcément nécessaire. Faites appel à votre esprit critique, et expérimentez !

Mon exemple préféré est le thé ou le café. Je connais beaucoup de gens qui les font à l'eau bouillante.  Juste parce qu'ils ont appris comme cela, et ensuite l'habite fait le reste. En réalité,  l'eau bouillante n'est pas recommandée! Après tout, il y a un proverbe qui dit :
"Café bouillu, café foutu !"

Produit

Température idéale

Café

85-90°C

Thé vert ou noir

75-80°C

Darjeeling / thé bleu

95°C

Thé blanc

60°C


Maintenant, vous allez me dire que vous n'avez pas envie pour autant de toujours sortit votre thermomètre pour faire chauffer de l'eau. Pas de problème, il existe d'autres moyens low-tech pour déterminer à l'œil la température de l'eau :

Température

Comportement de l'eau

40°C

Petites bulles sur les paroies

70°C

Premières petites bulles se forment au fond

80°C

Les bulles sont de taille moyenne, un peu de vapeur commence à sortir de la casserole

85°C

Les bulles (plus grosses) commencent à remonter à la surface (léger bruit)

95°C

Les grosses bulles remontent rapidement à la surface en file indienne

100°C

Ébullition à grosses bulles, c'est le chaos dans la casserole!


Utilisez le bon volume d'eau

Les bonnes mesures en cuisine permettent aussi d'économiser l'énergie

Il y a des aliments comme les pâtes qui demandent beaucoup d'eau afin de "nager" de se rincer de l'amidon et éviter de devenir collantes.

Mais pas tous. Mon aliment préféré pour cette caractéristique est la semoule : 1 dose d'eau pour une dose de semoule. Ultra simple !

Faire bouillir ce tout petit volume d'eau est bien moins énergivore et bien plus rapide que pour les pâtes. Cette astuce me sert beaucoup en rando pour optimiser mon réchaud.

Mais on peut aussi en faire de même avec le riz : 2 doses d'eau pour une dose de riz.

Bref, remettez en cause vos habitudes, recherchez sur internet et expérimentez !


Privilégiez l'huile de coude plutôt que l'électricité

Plutôt que le robot, utilisez des outils manuels tels qu'une râpe ou une mandoline. Un batteur à manivelle suffit également pour de la mayonnaise. Et pour les blanc en neige (c'est certes plus long, mais ça fonctionne aussi)! Autre exemple: la purée : Rien ne vaut un presse purée!


Cuisinez du frais plutôt que du surgelé

Si vous pouvez cuisiner du frais, vous économiserez par rapport au surgelé. En effet le surgelé consomme pendant sa conservation au froid, puis demande de l'énergie supplémentaire pour être chauffé.


Un peu de sobriété

Oui ce mot "sobriété" est à la mode... Si vous voulez faire des économies, c'est aussi une piste : Être un peu moins exigeant sur la température de votre plat, éviter l'utilisation excessive du grille-pain et ce genre de petits gestes peuvent aussi réduire l'ardoise. Mais gardez quand même une part de plaisir !




Économies d'énergie en cuisine avec les plaques de cuisson


Utilisez des couvercles

Economies d'énergie en cuisine: Facile avec un couvercle!

Ça semble bête, mais un simple couvercle diminue votre consommation de 30%.

L'explication est simple : L'utilisation du couvercle emprisonne beaucoup plus de chaleur dans la casserole. Ainsi, le contenu monte plus rapidement en température. Ainsi, vous Gagnez non seulement de l'énergie, mais aussi du temps !



Utilisez des autocuiseurs

L'autocuiseur (ou cocotte minute) est le champion de l'économie avec ses 70% de gain par rapport à une casserole.

Après vous avoir présenté le couvercle, vous vous dites peut-être que l'autocuiseur est juste un couvercle étanche, donc qui garde mieux la chaleur. Même si c'est vrai, l'autocuiseur fait appel à un autre phénomène pour vous économise de l'énergie. C'est de la thermodynamique.

Oui, la cocotte est étanche, même à l'air. En chauffant, l'air se dilate, c'est-à-dire qu'il veut occuper un plus gros volume. Or notre cocote en acier n'est pas élastique. L'air se comprime alors et la pression monte.

Or la température d'ébullition de l'eau augmente si la pression monte (P.V = n.R.T pour ceux qui ont des restes de physique). Dans le cas de la cocote, la température de l'eau monte à 120°C. Ainsi, avec une eau plus chaude, vos aliments cuiront plus vite.

Et la bonne utilisation de la cocotte est de mettre un fond d'eau (2cm), ainsi les légumes à l'intérieur cuisent dans cette vapeur à 120°C. L'avantage, c'est que le volume d'eau à faire bouillir est tout petit, contrairement à couvrir tous vos légumes d'eau.

Ainsi, il y a besoin de très peu de temps pour monter l'eau à ébullition.



Choisissez le bon appareil pour l'eau

Quel et le meilleur appareil pour chauffer l'eau


Pour une grande quantité, la bouilloire électrique est de loin la plus performante. Cependant, pour de petites quantités, on chauffe souvent trop d'eau.

Donc si vous n'avez qu'un mug, le meilleur choix est le micro-ondes.

La chauffe sur plaque (avec couvercle bien sûr) est moins performante et varie selon le type de plaque : L'induction a de bons résultats, la vitrocéramique moyenne et le gaz plutôt mauvais. Cela s'explique par les déperditions d'énergies entre le mode de cuisson et le récipient. Sur des longues cuissons (plats mijotés), ces différences s'atténuent.

Là encore, c'est avant tout en utilisant le bon volume d'eau qu'on fait le plus d'économie.

Donc, pour cuire des pâtes par exemple, il est plus économe de chauffer l'eau à la bouilloire puis de la verser ensuite dans une casserole préchauffée pour passer à la cuisson proprement dite.


Gérez l'ébullition de l'eau

Economisez de l'énergie en cuisine en adaptant vos réglages

Lorsque vous avez besoin d'eau bouillante, ne laissez pas le gaz ou la plaque électrique au maximum. Une fois à ébullition, baissez les réglages, car vous avez besoin de beaucoup moins d'énergie pour simplement maintenir l'ébullition. Vous gagnerez encore quelques watts en procédant ainsi.




Économies d'énergie en cuisine avec le four


N'ouvrez pas le four !

Évitez d'ouvrir sans arrêt la porte d'un four pour vérifier la cuisson : La chaleur s'échappe rapidement. Préférez un contrôle visuel à travers la vitre quand cela est possible !


Mutualisez l'utilisation du four

Un four demande de l'énergie pour monter en température. Lorsque vous faites une pizza, vous le montez à 200°C, temps de cuisson 8 minutes... Vous avez pris plus de temps pour le mettre à température (10 minutes) que pour la cuisson. Il est dommage de pas exploiter cette chaleur.

Dans l'idéal, après avoir retiré votre pizza, enchainez en faisant cuire vos lasagnes prévues pour le lendemain par exemple. Et pourquoi ne pas continuer avec le gâteau au yaourt ?

Autre piste, vous pouvez utiliser votre four comme marmite norvégienne


La marmite norvégienne dans votre four

Si votre four est chaud, vous pouvez l'utiliser comme marmite norvégienne (Le four est en lui-même une caisse relativement bien isolée) :

Si vous avez un plat à mijoter, faite le chauffer normalement pour que le plat (un autocuiseur ou idéalement une cocotte en fonte) emmagasine la chaleur. Une fois cela fait, emmitouflez avec soin le plat dans une couverture (laine ou coton, surtout pas de polaire qui va fondre !) et placez ce balluchon dans votre four éteint, mais encore chaud également (si les résistances sont visibles, attendez qu'elles ne soient plus brulantes).

Laissez ainsi reposer toute une nuit (10 à 12h) pour une cuisson lente et surtout n'ouvrez pas. Le principe est d'isoler au maximum le plat de manière à ce que la chaleur s'échappe le plus lentement possible du plat.





Économies d'énergie en cuisine avec le frigidaire et le congélateur


Dégivrez vos frigos et congélos

Pour économiser l'énergie dans votre cuisine, dégivrez vos appareils à froid


C'est un classique, mais le givre et la glace augmentent de 40% la consommation des congélateurs, car il se fixe sur le système de refroidissement et gène ainsi les échanges de chaleurs. Donc, dégivrez régulièrement !

L'autre avantage d'un appareil souvent dégivré, c'est que le bloc moteur tourne beaucoup moins, et de ce fait, cela allonge sa durée de vie.

Pour accélérer la manœuvre, vous pouvez placer un contenant d'eau bouillante  dans votre congélateur. Fermez la porte et attendez ensuite 15 minutes sans l'ouvrir. La glace sera beaucoup plus facile à retirer.


Garnissez vos frigos et congélos

Un réfrigérateur ou un congélateur vide consomme plus que s'il était vide ! En effet, cela s'explique par le manque d'inertie du contenu. Par conséquent, vous pouvez y placer des packs d'eau pour le remplir artificiellement. 

Les bouteilles plastiques seront déformées par l'augmentation de volume de la glace, mais n'exploseront pas.

Economies d'énergie en cuisine en évitant de laisser le congélateur vide

Congélateur rempli de packs d'eau pour éviter de le laisser tourner à vide 

Et s'il est toujours trop vide, c'est peut-être que votre appareil est trop grand pour vos besoins. Donc n'hésitez pas à le revendre en occasion et en acheter un plus petit.

Et qui dit plus petit dit souvent moins énergivore (à technologie équivalente).


Anticipez la décongélation

Plutôt que d'utiliser le mode décongélation du micro-onde, sortez le plat la veille et laissez le dégivrer au frigo: Vous gagnez la consommation du micro-onde et du froid "gratuit" pour votre frigo!

Dans la même idée ne mettez pas de chaud dans le frigo. Laissez d'abord refroidir votre plat avant de le mettre au frigo.


Pas de frigo en hiver !

Certains autonomistes n'utilisent pas le frigo en hiver.

Ils stockent leur aliment dans une pièce non chauffée, en veillant juste à mettre leurs denrées dans un meuble qui les protègent des nuisibles (rongeurs, etc.).

Je connais personnellement une personne qui fait cela à moitié : elle a 2 frigos, dont un qui ne sert que l'été, principalement pour y mettre plus de légumes frais, des boissons (Ha l'été et ses apéros...), etc.




Économies d'énergie en cuisine avec le lave-vaisselle


Vaisselle à la main vs lave vaisselle

Il faut retenir qu'un lave-vaisselle consomme d'énergie. Car il consomme moins d'eau, il nécessite aussi moins de chauffage de cette eau.  En effet pour la majorité des gens, le lave-vaisselle sera plus économe en énergie (Jusque 3 fois pour ceux qui laisse l'eau couler).

Néanmoins, si vous êtes très économe en eau chaude (petite bassine) durant votre vaisselle à la main, vous arriverez à consommer un peu moins.

Economies d'énergie en cuisine en étant économe sur l'eau chaude de vaisselle

L'utilisation de petites bassines permet de réduire le volume d'eau comparé à vos bacs d'évier


Le programme "éco" du lave-vaisselle

Le mode éco du lave-vaisselle pose parfois question: Il semble contradictoire d'utiliser un programme qui dure 2h30 au lieu du lavage classique en 1h00. Cela devrait consommer plus d'électricité. Oui, mais c'est sans compter la température de l'eau. En effet le mode éco augmente la durée car l'eau y est bien moins chaude. Or une résistance (qui créée la chaleur) consomme bien plus qu'un moteur (qui fait tourner les lames). Au final le mode éco réduit de 40% la consommation d'énergie.

Programme économies en cuisine

Image: Darty.com

Évidemment, optimisez le remplissage du lave-vaisselle pour en lancer moins souvent. Plein ou vide, il aura toujours la même consommation.


Le tartre

Pour économiser en cuisine: Enlevez le tartre

tarte (image: Darty)

Tout comme le givre dans un congélateur, le tartre sur la résistance d'un lave-vaisselle empêche le transfert de chaleur et augmente la consommation de l'appareil. Veillez à entretenir cela grâce à du vinaigre blanc.




Économies d'énergie en cuisine sur l'eau chaude sanitaire


Réglez votre eau chaude à la bonne température

L'eau chaude sanitaire (ECS) qui coule du robinet se règle au niveau du chauffe-eau. 

Si vous avez un modèle chauffe-eau avec programmation, réglez à 50°C avec un pic CHAQUE JOUR à 60°C pendant 30 minutes. Sans cette option, optez pour du 60°C en continu.

En effet 50°C suffi, mais pour éviter les risques de légionelles il faut monter à 60°C.

Attention! Utiliser l'ECS pour préchauffer l'eau de cuisine (celle des pâtes par exemple) est une fausse bonne idée: Les contaminants y sont beaucoup plus nombreux  (réactions chimiques accélérées dans l'eau chaude, tout comme la prolifération bactérienne)




Et si vous changez vos appareils...


Bien choisir vos appareils

La plaque de cuisson :  Celle au gaz est le type de plaque qui consomme le plus. Ensuite, il y a les plaques chauffantes (-22%*), les plaques vitrocéramiques (-25%*) et l'induction (-47%*).
*Tous les pourcentages annoncés se comparent à une plaque au gaz

Pour un four : la chaleur tournante permet de diminuer la température et aussi de chauffer plusieurs plats simultanément. Pour le nettoyage, la technologie de la catalyse est bien moins énergivore que la pyrolyse

Un congélateur : Un modèle coffre perd beaucoup moins de froid qu'un congélateur à tiroirs lors de l'ouverture. En effet, le froid ayant tendance à "tomber", la perte est plus importante si l'ouverture est en façade plutôt que sur le dessus. 


Bien disposer vos appareils

Si vous réaménagez votre cuisine, évitez de placer votre frigo près du four ou de la plaque de cuisson afin d'éviter de le réchauffer et donc de le pousser à tourner.

Ce point n'est pas toujours facile à prendre en compte étant donné toutes les contraintes à intégrer dans un aménagement de cuisine.


La cuisine D'été

Disposer d'une cuisine extérieure en été permet d'éviter de chauffer votre intérieur et éventuellement de devoir compenser avec une climatisation qui augmentera votre consommation.

Un plan de travail, un combiné four/plaque de cuisson, un point d'eau logé dans le volume d'un placard vous permettent de cuire en extérieur.

L'utilisation du barbecue est une alternative possible, mais qui demande un peu plus de temps.

Et si vous voulez faire la version minimaliste, je vous invite une fois de plus à opter pour la plaque de cuisson survivaliste par excellence, cela fait très bien le travail!

Plaque de cuisson survivaliste : dans la cuisine à la place de la plaque à induction.


Avez vous pensé à la cuisson solaire ?

La cuisson solaire, c'est de l'énergie totalement gratuite et illimitée (tant qu'il y a du soleil). Il existe des fours solaires, mais aussi des déshydrateurs solaires.

N'hésitez pas à consulter nos articles dédiés :

OMY : le déshydrateur solaire de Solar Brother (efficacité surprenante !).

Le séchoir solaire OMY de la société française Solar Brother permet de deshydrater fruits et légumes pour les conserver.



Économies d'énergie en cuisine : faq


Cliquez sur les questions pour dérouler la réponse.

Comment puis-je économiser de l'énergie en cuisine ?

Il y a plusieurs façons de réduire sa consommation d'énergie en cuisine, notamment en utilisant des appareils électroménagers économes en énergie, en optant pour des sources de chaleur alternatives telles que les micro-ondes ou les plaques à induction, en éteignant les appareils lorsqu'ils ne sont pas utilisés, en utilisant des couvercles pour les casseroles et les poêles, et en ajustant la température de son réfrigérateur à la température recommandée.

Est-ce que l'utilisation d'un four à micro-ondes est plus économe en énergie qu'un four traditionnel ?

Oui, l'utilisation d'un four à micro-ondes peut être plus économe en énergie que celle d'un four traditionnel. Les micro-ondes utilisent de l'énergie électrique pour chauffer directement les aliments, tandis que les fours traditionnels chauffent l'air qui entoure les aliments, ce qui nécessite plus d'énergie. Cependant, tous les types d'aliments ne peuvent pas être cuisinés au micro-ondes.

Faut-il utiliser une casserole plus petite pour économiser de l'énergie ?

Utiliser une casserole plus petite peut être une bonne idée si vous ne cuisinez qu'une petite quantité de nourriture. En effet, cela permet de chauffer plus rapidement les aliments et de réduire la consommation d'énergie. Cependant, il est important de choisir une casserole qui convient à la taille de la plaque de cuisson et de ne pas la remplir à ras bord.

Comment puis-je économiser de l'énergie lorsque je fais bouillir de l'eau ?

Lorsque vous faites bouillir de l'eau, utilisez une bouilloire électrique plutôt qu'une casserole sur la plaque de cuisson. Les bouilloires sont plus économes en énergie car elles chauffent l'eau plus rapidement et ne chauffent que la quantité d'eau dont vous avez besoin. De plus, pensez à remplir la bouilloire uniquement avec la quantité d'eau nécessaire pour éviter de gaspiller de l'énergie.

Est-ce que le préchauffage du four est nécessaire ?

Dans la plupart des cas, il n'est pas nécessaire de préchauffer le four avant de cuire les aliments. Les plats cuisinés peuvent être placés directement dans le four froid, ce qui permet d'économiser de l'énergie. Cependant, il peut être utile de préchauffer le four pour certaines recettes ou pour les aliments qui nécessitent une cuisson précise.

Comment puis-je économiser de l'énergie lorsque je cuisine avec des plaques à induction ?

Les plaques à induction sont plus économes en énergie que les plaques électriques traditionnelles, car elles chauffent directement le fond de la casserole ou de la poêle, plutôt que de chauffer l'air environnant. Pour économiser de l'énergie lors de l'utilisation d'une plaque à induction, assurez-vous d'utiliser une casserole ou une poêle qui convient à la taille de la plaque, utilisez la température la plus basse possible et utilisez un couvercle pour maintenir la chaleur. Éteignez également la plaque avant la fin de la cuisson pour profiter de la chaleur résiduelle et éviter de gaspiller de l'énergie.

Est-il préférable d'utiliser un lave-vaisselle ou de laver la vaisselle à la main ?

En général, utiliser un lave-vaisselle est plus économe en énergie que laver la vaisselle à la main, à condition que le lave-vaisselle soit bien rempli et utilisé de manière efficace. Les lave-vaisselle modernes sont conçus pour être économes en eau et en énergie, et utilisent souvent moins d'eau que ce que l'on utiliserait pour laver la vaisselle à la main. Cependant, si vous n'avez pas beaucoup de vaisselle à laver, laver à la main peut être plus économique.

Qu'en est-il de l'utilisation de papier aluminium dans la cuisine ?

L'utilisation de papier aluminium peut être une pratique courante en cuisine, mais elle peut également être gaspilleuse en énergie. Lorsque vous utilisez du papier aluminium, assurez-vous de ne pas gaspiller de papier en découpant des morceaux trop grands, et essayez de réutiliser les morceaux si possible. Vous pouvez également éviter d'utiliser du papier aluminium en utilisant des récipients en verre ou des plats de cuisson en céramique.

Comment puis-je économiser de l'énergie en utilisant mon réfrigérateur ?

Le réfrigérateur est l'un des appareils les plus énergivores dans une cuisine. Pour économiser de l'énergie, assurez-vous que la température est réglée entre 2 et 5 degrés Celsius et que le joint de la porte est bien étanche. Évitez également de placer des aliments chauds dans le réfrigérateur, car cela oblige le réfrigérateur à travailler plus fort pour maintenir une température constante.

Pourquoi est-il important d'économiser de l'énergie en cuisine ?

Économiser de l'énergie en cuisine peut sembler une petite chose, mais cela peut avoir un impact significatif sur l'environnement et sur votre portefeuille. Comme le dit l'écrivain américain Wendell Berry : "Le choix que nous faisons en matière d'alimentation a des conséquences environnementales, économiques et sociales à long terme. En faisant des choix éclairés et durables en matière d'énergie, nous pouvons contribuer à protéger notre planète et à réduire notre empreinte carbone." De plus, économiser de l'énergie peut réduire vos factures d'électricité et vous permettre d'économiser de l'argent à long terme.

Comment puis-je économiser de l'eau en cuisine ?

L'eau est une ressource précieuse et il est important de la préserver autant que possible. Pour économiser de l'eau en cuisine, évitez de laisser le robinet couler inutilement, utilisez un lave-vaisselle efficace et bien rempli plutôt que de laver la vaisselle à la main, et utilisez des récipients adaptés à la taille de la nourriture à cuire pour minimiser le besoin d'eau. Vous pouvez également récupérer l'eau utilisée pour laver les légumes ou faire bouillir des pâtes pour arroser vos plantes.

Pour aller plus loin :

Solutions économiques pour s’équiper et consommer autrement (trucs et astuces méconnues de 80% des gens pour le quotidien).

Toilettes survivalistes d’appoint : le seau d’urgence (un truc nettement plus important qu'on ne le pense !).

L’eau : Approche survivaliste en 5 points (synthèse rapide à lire et étonnante dans ses conclusions).


Autres articles

Anatomie des muscles : bonus des livres "Musculation du Paresseux" et "Méthode de Musculation et Nutrition"
Historique rupture de normalité : 10 exemples de l'histoire
TOP 10 des livres sur les arts martiaux français gants de boxe

Partagez cet article !

Téléchargez votre guide PDF gratuit

Le matériel survivaliste pertinent qu'il est particulièrement judicieux d'avoir. 

Le guide super utile pour partir sur de bonnes bases et vous donner des idées..

Couverture du Ebook gratuit: Les 15 objets simples qu'il faut prévoir "au cas où" de Mouton Résilient. 2e version, revue et augmentée.
Mouton-Résilient Logo

Mouton-Résilient

Nous nous définissons comme citoyens résilients. Nous développons dans nos vies des principes simples dans le but d'être plus indépendant avec une meilleure qualité de vie. En prime, cela permet de bien mieux surmonter les crises et les situations d'urgence et d'envisager l'avenir plus sereinement. [En savoir plus sur notre équipe et nous contacter] 

En cas de suggestions ou de remarques, vous avez à votre disposition un espace commentaire dédié sous les articles (votre commentaire sur le blog restera parfaitement pérenne, bien au contraire des réseaux sociaux éphémères). 

2 commentaires sur “Economies d’énergie en cuisine: 24 astuces pratiques”

  1. Bonjour, je suis étonné de lire que la cuisson au gaz est beaucoup moins économique qu’à l’électricité. Est-ce que ça prend en compte les augmentations et les tarifs actuels en France ? Si t’as des sources ça m’intéresse. Car chez moi j’ai une plaque mixte et j’utilise le gaz quasiment tout le temps (bombonne propane à 30 euros qui me fait 1 an environ) en pensant que ça serait moins cher que l’équivalent en kwh en électricité avec l’induction. Ou bien y’a peut-être des astuces du genre faire bouillir avec la puissance max de l’induction et passer ensuite à feu doux au gaz… Je sais pas trop. Mais si tu as plus de détails sur le calcul des consommations entre gaz et induction pour la cuisine, ça m’intéresse afin de faire le bon choix quand je cuisine. Même si évidemment ça dépend de comment on cuisine, si on met le gaz ou la plaque induction à fond etc. Mais je parle globalement en moyenne.
    Merci !

  2. Je te donne mon astuce pour la semoule. Un verre de semoule, un verre d’eau froide. Tu attends 30mi’ et c’est prêt, en été par exemple super pour faire une salade.
    Le fait de chauffer l’eau va plus vite mais si tu anticipes c’est moins d’énergie.
    Bonne journée
    Ps j’ai appris ça d’un gars qui à fait le PCT, ça lui a économiser le poids d’un réchaud et du gaz.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mouton Résilient: Survivalisme, autonomie, low-tech

À propos de nous

Nous nous définissons comme citoyens résilients. Nous développons dans nos vies des solutions pragmatiques, à notre échelle, afin d'être le plus indépendant possible...[en savoir plus sur notre équipe]

Mouton Résilient sur Facebook Mouton Résilient sur Instagram Mouton Résilient sur Youtube Mouton Résilient sur Pinterest Mouton Résilient sur Odysee Mouton Résilient sur Telegram

Voir les livres écrits par Mouton Résilient    Recevoir le bon plan Berkey


 

© Mouton Résilient 2019-2024  -   Plan de site  -   Contact & newsletter  -   Partenaires  -   Politique de confidentialité
 

Success message!
Warning message!
Error message!